Quelles sont les différentes formes de courses de chevaux ?

Nombreuses sont les courses de chevaux organisées dans les hippodromes de l’Hexagone et d’autres pays du globe. Toutes les courses sont minutieusement préparées, afin de permettre à chaque cheval de prendre part à des compétitions correspondant à son niveau. Vous pouvez assister à différents types de courses hippiques, allant de la course de plat à la course d’obstacles, en passant par la course de trot. Focus sur ces épreuves équestres disputées sur les champs de courses.

Les caractéristiques des courses de galop ou de plat

Lors de la course de galop, l’objectif pour les jockeys est d’atteindre en premier le poteau d’arrivée, et ce, en galopant. Au départ de la course, les chevaux ne sont pas disposés au même niveau. C’est après un tirage au sort que chaque cheval est affecté à un emplacement. La meilleure place revient au cheval ayant tiré le numéro 1. Les chevaux doivent parcourir une distance comprise entre 900 et 4000 mètres. Cependant, les courses sont souvent réalisées sur une distance de 1600 à 2400 mètres. En France, le poids admis sur un cheval varie de 50 à 62 kg. Le Derby d’Epsom ou encore le prix de l’Arc de Triomphe comptent parmi les courses de galop les plus populaires. Si vous souhaitez en apprendre davantage sur les différentes courses, rendez-vous sur le site Turf-fr.com, le comparateur expert de cote de paris hippiques !

Ce qu’il faut savoir sur les courses d’obstacles

Si les règles de la course d’obstacles sont quasiment identiques à celles de la course de plat, cette dernière se caractérise toutefois par un parcours composé d’obstacles présentés sous forme de barrières, de gaies ou de bassins. Les chevaux doivent franchir ces obstacles. Ce type de course est basé sur l’adresse et la rapidité du cheval. Le départ de la course a lieu derrière des élastiques. Pour la course d’obstacles, la distance est un peu plus importante que les autres courses. Elle varie de 3000 à 5000 mètres. La course d’obstacles possède plusieurs variantes, pour ne citer que le cross-country dont les obstacles sont naturels, le steeple-chase qui comporte près de 4 obstacles, ainsi que la course de haies.

Qu’en est-il des courses de trot ?

La course de trot se décline en deux versions, à savoir la course de trot attelé et la course de trot monté. Pour ces deux variantes, tous les concurrents doivent avancer au trot. Un cheval qui galope est aussitôt disqualifié. La course de trot attelé est la plus connue. Durant cette dernière, le jockey ne monte pas sur le cheval, mais se trouve dans un sulky fixé à l’animal. Avant de commencer la course, les chevaux doivent d’abord suivre le rythme d’une voiturette roulant à faible vitesse. Une fois les chevaux lancés, la voiture se retire de la piste et la course débute. Elle est effectuée sur une distance comprise entre 1600 et 4100 mètres.

En ce qui concerne la course de trot monté, son objectif est similaire à celui de la course de plat, cependant le galop y est interdit. Les chevaux doivent franchir une distance variant de 1800 à 3000 mètres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

LE QUIZ DU TURFISTE !
Testez vos connaissances
Recevez la Lettre d’Informations Hippiques

Dernière minute !

 

Informations légales


Les jeux en ligne sont STRICTEMENT INTERDITS aux personnes âgées de moins de 18 ans.

lutte contre addiction aux jeux en ligne

Jouer comporte des risques : endettement, dépendance, isolement...

Appelez le :
09 74 75 13 13
appel non surtaxé

1PariSportifs.com fait l'objet
d'une déclaration auprès de la CNIL.
N° déclaration 1437345