Gestion financière des mises au turf, pourquoi ?

Laissez les montantes classiques aux jeux de hasard !

Certains auteurs de méthodes, qui se targuent de conseiller les autres joueurs, peuvent vous faire perdre beaucoup d’argent ! Comme on sait qu’il est difficile de générer un bénéfice avec un système de mises à masse égale (on joue toujours la même somme, résultat gagnant ou perdant), ils adaptent maladroitement des « montantes » sensées vous enrichir.

La plus répandue de ces méthodes est une sorte de montante d’Alembert, dans laquelle il suffit de multiplier le montant des mises perdues pour ramasser gros au prochain gagnant. Par exemple, je joue 2 euros gagnant, si je perds, je jouerai 4 dans la prochaine, 8 si je perds à nouveau et ainsi de suite… Petit calcul simple : vous perdez 12 fois de suite (c’est courant non ?), vous devrez placer 4 096 euros sur un cheval… oups !

D’autres, certainement alchimistes dans leur jeunesse, proposent des calculs savants pour une progression semi-linéaire : on joue la mise de base GAGNANT 1-1-1-3-3-3-7-7-7-9-9-9 ; c’est joli, ça fait « sérieux« , mais il n’y a aucun fondement dans cette méthode (ou d’autres semblables).

  • en cas d’écart important, on ne peut plus miser
  • les mises trop larges faussent notre façon de jouer
  • il faut une énorme surface financière pour commencer à jouer

Adapter les mises à la cote du cheval à jouer…

Si toutes les montantes sont dangereuses, est-ce que cela veut dire que toutes les gestions financières des mises le sont ? Bien sûr que non ! Le turf n’a rien à voir avec le casino ou autre jeu de hasard, aussi, on peut adapter sa mise à l’un des éléments majeurs du pari hippique : la cote du cheval.

Mon propos n’est pas de parler de votre « papier« , celui qui vous permet de sélectionner vos chevaux. Si vous ne jouez pas totalement au hasard, vous savez que quelques uns des chevaux choisis finiront par gagner une course. L’écart peut être important (à moins d’être Nostradamus !), il n’est pas rare de jouer plus de 20 courses sans sortir LE gagnant !

C’est là qu’intervient la notion de gestion financière « raisonnée », celle qui tient compte de la cote du cheval qu’on va jouer et du bénéfice qu’on veut en tirer.

La formule est SIMPLE, même un débutant en calcul peut s’en sortir ! Qui n’a pas de calculatrice sur son téléphone portable ? Pour cette gestion financière de base, il suffit d’additionner les sommes perdues avec le bénéfice final souhaité, et de diviser le résultat obtenu par la cote gagnante du cheval à jouer, moins 1. Facile, non ?

Un exemple veut mieux qu’une longue explication !

Admettons que nous ayons joué, dans les premières courses de la réunion, pour un total de 20 euros, sans aucun gain. L’objectif de la réunion est de gagner au moins 15 euros. Notre sélection pour la course à venir est à la cote PMU de 6,00 pour 1. Voilà comment je calcule ma mise :

gérer ses mises au pmu

En cas de « virgule » on arrondit à l’euro supérieur. Ce système évite de s’emballer et permet de maîtriser ses mises de façon à au moins récupérer une partie des pertes précédentes. Dans l’exemple ci-dessus, nous avons gagné 42 euros pour un total de 27 euros joués : pas si mal, 15 euros de bénéfice !

Si la série de perte (l’écart) est trop importante, il est fortement conseillé de revoir le bénéfice souhaité largement à la baisse, et de se concentrer sur la récupération des pertes. Si les pertes cumulées (sur plusieurs jours, cela peut hélas arriver) représentent la totalité de votre budget « jeu PMU » du mois, et bien… tant pis ! On s’arrête et on reprend à zéro le mois prochain !

A vous de trouver les bons chevaux gagnants et… dans un prochain article, nous parlerons de la technique du « premier bénéfice« .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

LE QUIZ DU TURFISTE !
Testez vos connaissances

Recevez nos alertes Informations Hippiques
Dernière minute !

 

Informations légales


Les jeux en ligne sont STRICTEMENT INTERDITS aux personnes âgées de moins de 18 ans.

lutte contre addiction aux jeux en ligne

Jouer comporte des risques : endettement, dépendance, isolement...

Appelez le :
09 74 75 13 13
appel non surtaxé

1PariSportifs.com fait l'objet
d'une déclaration auprès de la CNIL.
N° déclaration 1437345